Les nuisances Cosmo-télluriques :

4 Janv. 2009

Cosmo-Tellurique signifiant : tout ce qui vient du ciel (cosmo) et de la terre (tellurique).
En effet, nous, les êtres vivants sur cette planète, baignons dans une multitude de forces.
Certaines de ces forces viennent de la terre, la force d'apesanteur, le champ électromagnétique de la terre..., et d'autres viennent de l'espace (du ciel), les forces de gravité liées aux planètes comme la lune ou le soleil, le champ électromagnétique du soleil...

 

Les Réseaux géobiologiques

4 Janv. 2009

Il existe, dans la culture géobilogique, plusieurs réseaux géobiologiques, je vais vous présenter les principaux.
Les réseaux sont considérés, en général, comme de l'énergie négative. Si on devait donner une valeur de nocivité à une bande d'un des réseaux, disons 10pts par exemple, il apparaît évident que la nocivité sur un croisement est de 20pts. Leur nocivité est donc maximale sur leurs noeuds.
Il ne faut cependant pas négliger les bandes.
Méfiez-vous, il existe des points qui sont le regroupement de plusieurs noeuds, ces super- noeuds sont de vrais nids à cancer !!.

En plus d'être mauvais pour l'organisme, ces réseaux sont capables de conduire la nocivité d'autres sources d'énergies négatives, comme le circuit électrique de votre maison, ou une faille...

Mais pour qui sait les manier, les réseaux peuvent être d'une grande utilité. Les bâtisseurs d'églises catholiques du 10ième 13ième siècle savaient utiliser toutes les formes d'énergies, qu'elle soit d'ordre tellurique ou cosmique, les Égyptiens aussi savaient manier les lignes de vie de notre planète.

Pour plus d'information sur les utilisations des réseaux géobiologiques je vous conseille ce livre : Hauts-lieux Cosmo-telluriques.


Le réseau Hartmann

Le réseau Global ou réseau Hartmann :
Ce réseau est le plus connu de tous, il porte le nom de l'homme qui l'a découvert le Dr Ernst Hartmann, il fut découvert au tout début des années 1950.
Il porte aussi le nom de réseau global ou universel car il recouvre toute la surface de la planète. C'est un réseau considéré comme tellurique (en provenance de la terre).

Ses caractéristiques sur un sol neutre :
  • Des bandes orientées Nord-Sud et Est-Ouest d'une largeur de 21cm.
  • Les mailles formées par ces bandes ont les dimensions suivantes :
    • 2m dans le sens Nord-Sud
    • 2.50m dans le sens Est-Ouest
  • Son maillage peut-être déformé par des perturbations électromagnétiques.
Ce réseau (comme beaucoup d'autre) est vertical, c'est-à-dire qu'on le retrouve sous la terre (dans les mines) et à une très haute altitude (en montagne).







Réseau Curry

Le réseau diagonal ou réseau Curry :
Il porte le nom du Dr Curry.
Il porte aussi le nom de réseau diagonal car il est orienté en diagonal par rapport au réseau global. Lui aussi recouvre toute la surface de la planète, il est tellurique.

Ses caractéristiques sur un sol neutre :
  • Des bandes orientées Nord-Est Sud-Ouest et Nord-Ouest Sud-Est d'une largeur de 40cm.
  • Les mailles formées par ces bandes ont les dimensions suivantes :
    • de 3m à 16m dans le sens Nord-Est Sud-Ouest
    • de 3m à 16m dans le sens Nord-Ouest Sud-Est
  • Ses mailles forment (en général des carrés).
  • Ses mailles et les bandes peuvent être déformées.
Ce réseau est vertical.













Réseau double



Le réseau double :
Ce réseau est en fait une particularité du réseau Hartmann.
À des intervalles de 10m apparaissent des bandes plus larges appelées Réseau double constitué de 2 bandes du réseau Hartmann.
C'est un réseau tellurique.

Ses caractéristiques sur un sol neutre :
  • Des bandes orientées Nord-Sud et Est-Ouest d'une largeur de 42cm.
  • Les mailles formées par ces bandes ont les dimensions suivantes :
    • 10m dans le sens Nord-Sud
    • 10m dans le sens Est-Ouest
  • Ses mailles et les bandes peuvent être déformées.
C'est aussi un réseau vertical.







Le réseau Peyré :
Ce réseau n'est plus vraiment utilisé car il représente l'un des premiers réseaux découvert en 1937 par le Dr Peyré.

Initialement il avait les caractéristiques suivantes :
  • Des bandes orientées Nord-Sud et Est-Ouest.
  • Les mailles formées par ces bandes ont les dimensions suivantes :
    • 7m à 8m dans le sens Nord-Sud
    • 7m à 8m dans le sens Est-Ouest
Le Dr Hartmann démontra par la suite que ce réseau était en fait le réseau Hartmann, en effet : ses dimensions correspondent à 4 Hartmann dans le sens Nord-Sud et 3 Hartmann dans le sens Est-Ouest.

Le réseau Romani :

Ce réseau est intéressant car si vous arrivez à le détecter c'est que vous commencez à devenir très sensible aux champs cosmo-tellurique.
Ce champ est né de la loi de distribution énergétique du physicien Lucien Romani.

Il représente une demi maille du réseau Hartmann, ses caractéristiques sont :
  • Des bandes orientées Nord-Sud et Est-Ouest.
  • Les mailles formées par ces bandes ont les dimensions suivantes :
    • 1.10m à 1.50m dans le sens Nord-Sud
    • 1.10m à 1.50m dans le sens Est-Ouest
La nocivité de ce réseau est souvent négligeable, par ailleurs, il est difficile de le détecter.

Les courants telluriques :

4 Janv. 2009


Voir l'image en grand des courants telluriques

Cette section peut paraître étrange après la présentation des 3 ou 4 réseaux cités plus haut, mais ce que l'on nomme courant tellurique est quelque chose qui se distingue bien des notions ci-dessus. Même si je n'ai pas encore (par manque de temps) pu vérifier leur existence, il existe de vastes courants, des courants telluriques, qui traversent notre globe, à la différence des réseaux Hartmann/Curry/Romani, on ne peut pas les représenter comme des filets, ils ne sont absolument pas réguliers dans leurs répartitions.

L'image de droite vous donne une représentation de ses courants, cette image provient du livre "Initiations aux courants Telluriques".
Dans ce livre, on apprend que :
  • Ces réseaux jouent un rôle dans l'emplacement de certains lieux de cultes (anciens ou modernes).
  • Ces réseaux semblent coller très pour très aux grandes migrations humaines de l'Histoire.
  • Ces réseaux ont une influence sur les phénomènes météorologiques et sismiques.
Ces courants, contrairement aux autres, sont considérés comme positifs, car ils peuvent recharger les gens. À titre de rappel, il n'existe pas de bons ou de mauvais réseaux, tout dépend de l'endroit où il se trouve et de la façon dont on l'utilise.

 

Les Cheminées Cosmo-telluriques :

4 Janv. 2009

Pour bien parler de ces cheminées, j'ai décidé de vous donner un petit extrait d'un très bon livre : Géobiologie Simple et Naturelle écrit par Roger Pencréach.
*******************
Chapitre III
LES CHEMINÉES COSMO-TELLURIQUES
INTRODUCTION ET PRÉSENTATION


L'occasion s'est présentée, qu'au cours d'un séminaire en Vendée, nous rencontrions Mr.Guy TISON, alors assez récent découvreur de "colonnes" radiesthésiques, reparties sur le sol de manière apparemment aléatoire. Cette découverte, datant aujourd'hui d'une dizaine d'années, commence à avoir fait un bout de chemin dans le milieu spécialisé. Comme souvent en notre domaine, il doit s'agir d'une redécouverte, puisque le célèbre radiesthésiste, l'Abbé Mermet, il y a une cinquantaine d'années, parlait de "colonnes verticales" comme étant "une radiation détectée juste au-dessus des corps"; entourée de 7 cercles concentriques.

Pour ce qui concerne l'actuelle "colonne", nos travaux nous ont montré qu'elle ne semble pas correspondre à quelque chose d'enfoui dans le sol et que les 7 cercles parallèles qui aussi l'entourent ne semblent donc pas avoir de relation avec une profondeur. De plus, des rayons (comme ceux d'une roue) s'accrochent à la partie centrale.

"L'énergie" qui habite cet ensemble prend deux sens opposés. Cela se détermine au pendule, qui change de sens de rotation suivant un certain cycle.
Par exemple
1 - Rotations anti-horaires pendant 3 minutes
2 - Balancements pendant 45 secondes
3 - Rotations horaires pendant 2 mn
4 - Balancements pendant 30 s
Cela a amené à considérer la phase 1 comme tellurique (venant de la terre) et la phase 3 comme cosmique. De plus, comme ces colonnes semblent "respirer", le nom de cheminée cosmo-tellurique que nous leur avons donné semble approprié.

Le dessin (Cheminée) montre la forme sur le sol d'une cheminée cosmo-tellurique (CCT), qui comprend donc
- Un coeur, représenté par le petit cercle central hachuré. Son diamètre est proche de 50 cm.
- 7 cercles concentriques, tout à fait semblables à ceux découverts par l'Abbé Mermet. Comme pour les parallèles à une veine d'eau, ce sont en fait 7 bandes circulaires de 15 à 20 cm de largeur, à peu près régulièrement réparties. Le diamètre du plus grand cercle atteint très couramment plus de 6 m.
- Un certain nombre de bras (désignation que nous avons choisie puisque au début nous croyions leur nombre limité à 3 ou 4) qui s'incrustent dans le coeur en s'amincissant. Chaque bras est formé de 2 limbes (à cause de leurs formes en feuilles) : le grand limbe et le petit limbe. La longueur des bras est la même pour une même cheminée. L'ensemble forme donc comme une fleur, lorsqu'il y a un nombre suffisant de bras.
Les petits "modèles" de CCT ont des bras d'environ 5 m de longueur (totale) et de 45 cm de largeur dans la partie renflée du grand limbe.
Les grands modèles ont des bras atteignant 7,5m, pour 60cm de largeur maximale.
Dans tous les cas, le petit limbe mesure au maximum la moitié du grand.
Le nombre de bras varie de 0 à 9. Des schémas, représentant un exemple de CCT pour chaque cas (sauf le modèle à 9 bras que nous n'avons trouvé qu'une fois et pas pu mesurer), montrent certaines particularités :
- Il existe des cheminées sans bras.
- Les cheminées à 1bras peuvent aussi l'avoir sur une des 3 autres directions cardinales.
- Nous n'avons trouvé que des cheminées à 2 bras N-S.
- Pour trois bras, le modèle a un bras au Sud; les 2 autres forment un angle de 100° avec cette direction. Nous avons aussi trouvé un modèle avec un bras au Nord et les 2 autres à 110° de cette direction (pas 120°)
- Le modèle à 4 bras est toujours ainsi.
- Remarquez la position des 5 bras. Il se peut que ce modèle puisse être différent ; nous n'en avons trouvé qu'un.
- Les types à 6, 7, et 8 bras sont réguliers.
Nous avons dit plus haut que la cheminée cosmo-tellurique respirait. Expliquons plus en détail cette particularité.
Lorsque des radiesthésistes contrôlent (en commun quand c'est possible) le rythme du cycle d'une CCT, ils trouvent régulièrement le temps de la phase tellurique supérieur à celui de la phase cosmique.

Voici un 2ème exemple de résultats :
1 - l'énergie émane du sol : 4 mn
2 - temps neutres : 1 mn
3 - l'énergie provient du cosmos : 3 mn
4 - temps neutres : 40 sec
Mais ils constatent aussi, en mesurant le diamètre du 7e cercle, que, de 6m par exemple pendant la phase 1, il augmente pour mesurer près de 8m pendant la phase 3. Cette augmentation de l'ordre de 30%, peut atteindre près de 40%. Il en est de même pour les bras. Toute la cheminée "gonfle".

Cela semble se passer comme dans un poumon, pendant l'expiration (phase 1), la CCT a une surface S1 et fonctionne pendant un temps T1 pendant l'inspiration (phase 3), sa surface S2 est fortement supérieure à S1.
En effet, si le rayon (ou le diamètre) augmente de 35 % la surface augmente de plus de 80%. Mais le temps T2 est plus faible.

En fait, la vitesse de l'échange "d'énergie" peut-être réglée de telle façon que, finalement, la quantité "d'énergie" circulant dans chaque sens soit la même, comme l'est la masse d'air dans une respiration animale. Mais il pourrait en être autrement...... !

QUELQUES INFORMATIONS, SUPPLEMENTAIRES
*******************

Par respect pour l'auteur du livre, si vous désirez plus d'information achetez son livre.
Si après recherche ce livre n'existait plus, essayez chez Gibert à St Michel Paris, ou sur Internet.


L'eau :

4 Janv. 2009

Quand je dis Eau, je parle des ruisseaux, des nappes d'eau, des lacs, des mers....
L'eau qui bouge a tendance à créer un mouvement d'énergie qui est, en général, assez négatif pour les personnes dormants (ou vivants) juste au-dessus.
C'est un amplificateur d'onde nocive.

 

Les roches, les minéraux :

4 Janv. 2009

Vous ne le saviez peut-être pas, mais beaucoup de roches sont émettrices d'énergie (positive ou négative).
Certaine vous serons bénéfiques alors que d'autre non.
Il existe plusieurs ouvrages expliquant le rôle de telle ou telle pierre, je vous conseille cet ouvrage : Pierres et cristaux.

Certaines roches radioactives (faiblement), comme le quartz, sont utilisées pour assainir une pièce ou même une habitation.

 

Les accidents de reliefs :

4 Janv. 2009

Ce sont les trous, les failles, les montagnes....
On peut les séparer en trois catégories :
  • Ceux qui ont pour effet d'amplifier la nocivité, comme les failles à l'intérieur desquelles coule un ruisseau. Les parois de celles-ci font rebondir la nocivité de l'eau, ce qui amplifie le degré de négativité à l'aplomb de la faille.
  • Ceux qui ne font que générer de la nocivité, comme les failles sèches, les trous, les caves...
  • Ceux qui distordent les champs d'énergie, comme les montagnes, collines...
Dans certaines églises, il y a des cavités faites exprès (non pas pour faire fuir les gens), leur but est de générer de l'énergie qui à petite dose va recharger la personne qui se trouvera au-dessus.
Si vous avez l'occasion d'aller dans les Alpes, vous constaterez que le réseau Hartmann est très perturbé, vous avez des endroits vides de champ, alors que d'autres regroupent jusqu'à 6 bandes Hartmann.

 

Les nuisances électriques :

4 Janv. 2009

Je crois que le mieux pour vous si vous êtes intéressé par cette forme de nuisance est d'aller sur le suite suivant.
Vous trouverez aussi des informatsion et des solutions sur le site suivant.

 

Et le reste ...

4 Janv. 2009

La notion de nuisance est toujours très complexe à appréhender, ce qui vous est nuisible ne l'est pas forcément pour votre femme, vos enfants, votre chien ... et réciproquement.
Ainsi, un masque peut générer des ondes de formes nocives pour vos amis mais positives pour vous.

Sans compter que dans le temps, le négatif peut devenir positif et inversement.

Comment savoir alors ?

Il faut donc rester vigilant, rien n'est jamais figé, tout change tout bouge, c'est normal.
Partant de ces principes ne devenez pas des hypocondriaques.

Pour résumer, garder en tête que le vrai nocif résulte souvent :
  • d'une longue exposition ou des expositions quotidiennes à de petites nocivités.
  • ou d'un lieu où beaucoup de petites nocivités coopèrent.